Et si je m’y remettais ?

pas au sport (beurk) trop mauvais pour la santé !!!

mais au blog – ou à l’écriture ! Juste pour moi pour conserver mes souvenirs et ceux de mes enfants ! pas de l’intime mais du vécu !

Ecrire aussi pour partager !

Mais comment faire pour récupérer mes anciens posts et les compiler sur un support non périssable (du papier !!) ?

Publicités

Comment on les appelle déjà ces matins ?

Ce matin ça a mal commencé.

Ma voisine n’a plus internet et veut se mettre sur notre réseau. Il est 8h15.
Je lui donne les paramètres – comme elle ne sait pas faire – je propose de lui montrer comment faire pour « faire d’elle une femme indépendante » (joke).
Bien, je me suis pris dans la tête que « étant séparée avec 2 enfants, elle était indépendante, l’avait assez prouvée et n’avait pas besoin de donneuse de leçon ». Gloups. Ok. Fais plaisir à Bertrand il te le rendra en chiant. (c’est une image – je n’ai rien contre les Bertrand)

Il est maintenant 8:35.
Toujours pas lavée pas habillée (glamouuuuuuuur) (j’ai déjà derrière moi un étendage de linge, un rangement de lave vaisselle, une programmation de machine et un rangement de l’appartement + la connection internet bien sûr).

8h50 au pied du métro (OK peut-être 9h00)
Suicide sur ma ligne. Blocage total – 2 stations de métro à marcher en talon de 9 cm (ça serait trop facile sinon). 2 eme effet kiss kool du matin.

Bref arrivée au bureau avec une bonne heure de retard.

Matin de merde !

et pour les fans de JJG : Un matin un matin ça ne sert à rien

Encore un matin
Un matin pour rien
Une argile au creux de mes mains
Encore un matin
Sans raison ni fin
Si rien ne trace son chemin

Matin pour donner ou bien matin pour prendre
Pour oublier ou pour apprendre
Matin pour aimer, maudire ou mépriser
Laisser tomber ou résister

Encore un matin
Qui cherche et qui doute
Matin perdu cherche une route
Encore un matin
Du pire ou du mieux
A éteindre ou mettre le feu

Un matin, ça ne sert à rien
Un matin
Sans un coup de main
Ce matin
C’est le mien, c’est le tien
Un matin de rien
Pour en faire
Un rêve plus loin

Encore un matin
Ou juge ou coupable
Ou bien victime ou bien capable
Encore un matin, ami, ennemi
Entre la raison et l’envie
Matin pour agir ou attendre la chance
Ou bousculer les évidences
Matin innocence, matin intelligence
C’est toi qui décide du sens

Un matin, ça ne sert à rien
Un matin
Sans un coup de main
Ce matin
C’est le mien, c’est le tien
Un matin de rien
Pour en faire
Un rêve plus loin

SeNeCeFe

Alors j’eus par le passé déjà eu des liens avec un gars de la SNCF  et là j’ai expérimenté une de ses collègues…beaucoup moins drôle, beaucoup plus procédurière (oui on PEUT le dire).

Je veux acheter des billets de trains avec des chèques vacances (qui peut me dire comment les dépenser autrement à part les musées ? le péage ça ne marche plus !).

Je pose sur le comptoir 2 chéquiers : celui à mon nom et celui au nom de mon mari. Tout de suite ACTION / REACTION
– ça ne va pas être possible , vous n’êtes pas Monsieur !
– c’est sûr, je suis sa femme.
– ah ben vous voyez (genre la fille trop contente d’avoir raison). Je répète ça ne va pas être possible.
– possible de quoi ?
– de régler avec les chèques vacances de Monsieur
– pourquoi ?
– parcequeleschèquescadeauxsontàprésenterparletitulaireavecsacarted’identité.
– mais vous ne pouvez pas faire un effort parce que je vous assure que j’achète ces billets de train pour nos enfants et que ce n’est pas lui qui se déplacera pour ça (carte de la solidarité féminine à fond)

=> Rien à foutre elle est restée intransigeante (pas de bras, pas de chocolat)

Restez zen et ne pas dire du mal (en penser quand même un peu !)

Après j’ai du remplir les 10 chèques avec mon adresse (alors que chaque fois on me dit « pas la peine de les remplir ») – c’est la procédure.

Comme il restait une différence à payer j’ai sorti ma carte bleue, et là je vous le donne en mille elle m’a fait refaire la signature au dos parce que celle-ci s’était  effacée.

Tenez le vous pour dit à la SNCF, on ne plaisante pas avec les procédures REGLEMENTAIRES.

Combi-volkswagen mon amour !

 

plusieurs combis

Je veux ça même :
– si c’est pas boite de vitesse automatique
– si ça doit tomber beacoup en panne et qu’il faut le réparer
– si ça ne dépasse pas les 100km/heure

surtout :
– en orange ou autre couleur flashy
– avec des rideaux aux fenêtres
– avec ma famille dedans sur les route de Grece/Italie/Espagne/Allemagne/US…..
– ou reconverti en « nail salon » ou en vente de fringues bohèmes

Vive les combis !

combijaune         el_palmar

 

Le jour où j’ai accepté mes cernes

Bon ben c’est aujourd’hui.
Processus entamé il y a longtemps et qui aboutit enfin.

Après s’être dit que de tout façon on ne pouvait rien y faire
et que mon corps/visage n’est pas mon outil de travail
et que, en fait, les cernes jelesvoissurmoimaisjamaissurlesautres
et que Carine Roitfeld est inspirante alors qu’elle n’est pas gâtée avec ses cernes
et que avec mes lunettes, ça camoufle naturellement
et que la perfection c’est ennuyeux.

Vive moi avec mes cernes.

Des p’tits poux, des p’tit poux, encore des p’tits poux

Dans notre famille on partage tout ! et là cette fois-ci c’est les poux !^

Rose est revenue de l’école avec un super cadeau : un nid.
Je la traite depuis dimanche tous les soirs (Peigne à poux dans une chevelure longue et épaisse = le bonheur) et je change la literie tous les jours (j’ai l’impression d’avoir 10 enfants).

Et hier oh surprise la tête me démange – Non !!?? ça ne peut pas être ça noooooooooooooon (cri de douleur)…. ben si.
donc passage du peigne à poux dans ma chevelure de déesse
= Poignée de cheveux arrachées au passage.
= Cheveux gras ce matin cause le produit anti-poux à base de diméticone (silicones)
= Chignon obligé.

Et surtout j’ai l’impression qu’il y a encore de la vie dans mes cheveux. ça m’écoeure !