Porte-Bonheur

Eric nous raconte l’arrivée dans sa nouvelle boîte.

« Ce matin, j’ai décidé d’emmener à mon nouveau bureau, mes 2 cartons d’effets persos, accumulés précédemment au gré des changements d’entreprise.

J’arrive à l’accueil avec  un des cartons sous le bras et je vais attaquer les escaliers quand la femme à l’accueil me dit :

– hou la la, votre carton est en train de s’ouvrir en dessous…

A ce moment-là, j’entends un bruit ; quelque chose d’assez lourd qui tombe. Là je vois le porte-bonheur de M au sol et en même temps la dame de l’accueil avec un rouleau de scotch à la main qui se précipite pour ramasser l’objet en s’interrogeant à haute voix :

– Mais qu’est-ce que c’est ? 

– Un porte-bonheur ! un cadeau d’une ex-collègue 

…Je n’ai pas eu le temps de lui dire que c’est un scarabé…dans le même temps, elle le ramasse et me le présente comme Julien le faisait, c’est-à-dire comme ça…:  

Je crois qu’elle a vu ce que cela pouvait aussi représenter.

Elle a juste dit : « c’est original »

Je suis resté sobre avec un classique « n’est-ce pas ? »

 Elle a ajouté :

– On va scotcher le dessous de votre carton sinon vous risquez de faire tomber d’autres cadeaux de vos ex-collègues .

Là je me suis demandé ce qu’elle voulait dire…

En tout cas, je vais éviter de la croiser pendant quelques jours… »

Publicités

Honnêteté quand tu nous tiens.

J’inaugure une nouvelle catégorie : « je prête mon blog ».

Aujourd’hui je le prête à sb qui m’a envoyé un message tout à l ‘heure pour me raconter (une partie) de sa life !

Je retranscris tel quel avec son autorisation, parce que ça le vaut bien !

« Je suis en partance pour le Zèbre, petite salle de petits concerts à Belleville et vais au distributeur histoire de pouvoir payer 1 ou 2 verre pendant le concert…J’attends mon tour au distributeur. Un mec et son copain en partent.
Je n’ai pas si tôt posté ma silhouette devant la machine qu’un paquet épais de 3cm de billets de 20 euros en sort !!!
A vue de nez 500 euros…que faire…
Ma beauté éblouissante n’est certainement pas responsable de cette projection de billet (!!!). En toute bonne logique, le mec d’avant est parti sans sa thune…
Replaçons la scène :
Je suis à  Belleville – Les individus qui viennent de partir ont environ entre 30/ 35 ans – très probablement étrangers… habillés comme des sacs…que faire…
Ok, on ne se précipite pas ; ils ne se retournent pas… je peux garder le pactole !!! Sauf que…cet argent ne m’appartient pas…
Sauf que même si je les ai très vaguement entraperçus, le souvenir me dit qu’ils ne croulaient pas sous l’or…alors…tu fais quoi… ?
Ben, tu prends tes cliques et tes claques (en l’occurrence ta robe un peu trop courte, ta bombasse de carcasse, tes bottes pas top pour courir et tu cours un bloc et demi pour faire la bonne action de l’année :
– heu ! hep ! hey hoh ! t’as pas oublié qqch ?
Regards interloqués… c’est qui la bombasse ? – Je lui tends le parquet de thunes !!!
Réponse pas si expressive que ça (alors que je suis en train de lui tendre un paquet de 500 en petites coupures)  : 
-« Aha – ils zont sortis « 
 
et je repars emplie d’aura positive comme la lumière divine me tombant dessus…
 
t’en penses ? «