Parler du temps

J’ai entendu ce matin qu’en ce moment la plupart des conversations tournaient autour du temps. J’ai aussi tenté, je ne re-tenterai plus.

Un soir de la semaine dernière (ça peut être n’importe lequel ça marche ), il pleuvait à seau.

J’arrive trempée, je me précipite dans l’ascenseur où un homme bien baraqué est déjà là. (non pas de suite érotique à venir !)

Pour meubler et expliquer mes cheveux dégoulinants d’eau et mes lunettes maculées de gouttes de pluie, je lance un : » ah mon dieu quel temps ! »

Qu’est-ce que j’avais pas dit là. Le type commence à s’énerver très fort : « ah ben oui ça fait plaisir ce temps. J’en ai vraiment marre. ça va continuer encore longtemps ?  etc… » et plus il parle, plus il hausse le ton jusqu’à (me) crier (dessus) dans l’ascenseur. Je suis mal à l’aise.

 Le temps s’étire. (dans l’ascenseur le temps dure toujours plus longtemps)

Il descend avant moi – soulagement.

C’est décidé, les conversations sur le temps ou pour meubler : j’arrête.

Pas envie de me prendre un pain parce qu’il pleut !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s