Du gaz dans Paris

3h00 du mat’ j’ouvre un oeil – ça sent le gaz, la station essence, la voiture diesel mal réglée. Bref ça pue, ça agresse et ça fait stresser !

Je réveille X qui dort comme un bienheureux. Il ne sent rien et se rendort.

J’ouvre en grand la fenêtre de notre chambre pour aérer (en plus, il ne fait pas du tout froid dehors) – je dirai que c’est pire.

Un temps je soupçonne les voisins d’avoir installé un poêle à mazout* dans leur appartement pour se tenir chaud et je prévois d’aller leur en parler demain matin : c’est dangereux, on ne doit pas faire ça car un incendie peut se déclencher etc…la mère morale qui vit en moi se déchaîne dans mon demi-sommeil. Et je me rendors.

Ce matin, c’est confirmé, je ne suis pas folle :

– Un nuage gazeux a bien envahi Paris cette nuit,
– Le standard des pompiers a été saturé,
– Tout le monde a aussi pensé que la p’tite vieille du dernier étage avait laissé le gaz ouvert.

Heureusement, ces émanations qui viennent d’une usine chimique de Rouen ne sont pas toxiques. Ils l’ont dit à la radio…

Comment ça le nuage de Tchernobyl n’est pas resté bloqué aux frontières de la France ? Quoi, on m’aurait menti ?

* spécial dédicace à ma grand-mère qui adorait la blague « je n’ai qu’un poêle à mazout »

Publicités

Une réflexion sur “Du gaz dans Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s