Consommation : culpabilité ou pas…

Acheter, acheter, acheter parfois ça me déborde !

Dans notre vie de citadine, travailler et acheter, sont les choses les plus fréquentes que nous faisons au quotidien.

Et souvent je m’en veux d’avoir  l’idée d’acheter, plutôt que simplement d’être. Pfffff la fille superficielle.

Acheter la nouvelle paire de chaussures qu’il ME FAUT (n’importe quoi !), faire les courses pour le repas du soir / du lendemain, acheter une pile pour la montre qui ne marche plus…de l’achat le plus important au plus anecdoctique…

Le pire, c’est le mauvais achat fait trop vite, sans réflexion, sous impulsion, sous influence. L’achat regretté aussitôt fait. Et aussi l’achat idéalisé qui finalement déçoit parce que « pas si idéal que ça ».=> c’est pour moi le mal-être assuré. (Je sais je suis une pauvre petite chose fragile !)

Parfois arrive aussi le super achat fait par hasard, qui réjouit, qui enchante et dont le bénefice durera longtemps.

Ma Rose elle fête son anniversaire à la fin du mois et quand je lui demande ce qu’elle souhaite comme cadeau, elle ne sait pas. Tout lui va.

Son frère, lui, fait des listes 11 mois à l’avance pour Noël

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s