L’épopée du Titanic à (ré)écouter

France Inter a changé sa grille pour sortir sa grille d’été.

Ce matin à 6h45 j’ai entendu le début du feuilleton (mot du siècle dernier) raconté par André Dussolier. C’est l’histoire du Titanic avec des détails historiques et la romance en moins. (Ok c’est une rediffusion mais bon c’est toujours bon à entendre !)

C’est prenant, c’est agréable à écouter, ça crée des connexions culture  (le père de Peggy Guggenheim est mort lors du naufrage du Titanic) et même si on connait la fin, avec ce récit lu par Dussolier, on redevient l’enfant qui attend son histoire du soir.

C’est diffusé le WE à 6h45 (trop dur !) mais heureusement les techniques modernes (à prononcer comme les grands-mères) nous sauvent : j’ai trouvé le podcast France bleu « l’épopée du Titatnic » nous permettant d’écouter tous ces épisodes, à la suite, lors d’un long voyage en train…ou en bateau.

Publicités

Anniversaire

Le mien c’était cette semaine ! Du coup ça me donne l’idée de faire un bilan sur mes anniversaires passés.

– Tout a commencé avec celui de mes 6 ans (filmé en plus). Mes parents ont voulu me faire une blague (warf warf)  en m’offrant un faux cadeau (genre un vieil agenda de mon père griffonné de partout – pour cause il avait servi une année !) avant mon vrai cadeau (une jolie montre, que j’espérais). J’ai pleuré.(Non mais quelle idée, je leur ai parlé ils regrettent encore aujourd’hui leur geste délinquant, c’est trop taaaaaaaaaaaard, ils vont s’en mordre les doigts toute leur vie !!!!!!) ( c’est le traumatisme de mon enfance qui explique toutes les réactions aux autres anniversaires !)

– Celui où pour mes 28 ans j’ai reçu de mon cher et tendre un détecteur à métaux, parce que, sur la plage, 2 ans auparavant, j’avais dit « ça pourrait être drôle d’avoir un détecteur à métaux pour trouver un trésor. » Ce jour là j’aurai mieux fait de me taire.

Résultat le jour où j’ai ouvert ce cadeau – j’ai cru que c’était un mini aspirateur – les larmes sont montées – j’ai vu que c’était un détecteur à métaux – j’ai pleuré. Dans certaines situations, je ne sais pas pourquoi je perds mon humour !

– Celui où j’avais demandé à ma soeur un vase mais surtout pas transparent et surtout pas rond format aquarium. Elle a compris tout l’inverse et Elle a fait faire tout le tour des magasins pour trouver ce « fameux vase » à notre 3ème soeur. Elles ont fini par le trouver – bien transparent, bien rond- et me l’offrir : j’ai pleuré.

– Celui où j’ai eu xx ans : j’ai pleuré. (J’aurais du bloquer à 30 ans.)

– Celui où ma mère m’a offert du Chanel n°5 – ça m’a rappelé ma grand-mère adorée : j’ai pleuré (mais je me suis quand même parfumée ! ).

– Celui où mes enfants, Lamue et ma soeur ont oublié de me le fêter (c’était le dernier. En même temps ma soeur qui n’y pense jamais me l’a souhaité la première ET le bon jour, c’était un signe). J’ai pleuré.

Bilan : Moi à partir de maintenant j’arrête les anniversaires (mais – message personnel – je ne renonce pas aux cadeaux ! )

(j’y pense en sortant de chez le coiffeur j’ai toujours tendance aussi à pleurer) (en fait il serait possible que je sois chiante !)

Urgence

Nous avons du aller en urgence à l’hôpital pour Rose (6 ans depuis 20 jours).

L’externe l’a examiné et  il a fini en lui demandant : « Est-ce que vous avez des antécédents ? Prenez-vous des médicaments ? ».

Rose l’a regardé interloquée. Et je suis intervenue interloquée à mon tour en disant que c’était à moi qu’il devait poser ce type de questions.

Ok il était jeune mais il déconne ou bien ? !

Le jour où, pour la première fois, je me suis endormie à table

pendant la soirée, c’était hier !

3615 Mamie (de bon ton vu que c’était la fin du minitel ce week end, la fin d’une époque) (encore…) c’est moi, maintenant.

Quand je dis endormie c’est :

– coup de barre à 23h00 (l’heure où l’on commence à envisager de sortir quand on a entre 20 et 30 ans – et – l’heure où l’on a un le coup de barre après la journée remplie de métros, ménage, soldes, enfants malades)

– lutte vaillante contre le sommeil pendant environ 1h00

– puis défaite finale avec endormissement profond et alternance avec des phases d’éveil lointain jusqu’à la rentritude. (J’espère que je ne n’ai pas bavé en dormant)

Alors toutes les moqueries à mon égard m’ont échappées (mais y en a eu, j’ai des témoins), et j’ai aussi raté des ragots très très intéressants. J’ai sursauté à chaque crise de rires pour retomber en léthargie ensuite. J’ai vu les gens en double, voire en triple sans boire. Evidemment personne ne m’a dragué (j’comprends pas !).

Le seul avantage ; c’est que, comme je n’ai pas pu souffler mes bougies, j’estime que je n’ai pas pris un an et je reste à l’âge que j’ai. (En même temps c’était pas vraiment mon anniversaire)

Mais bon quand même, j’m’suis endormie à table lors d’un dîner. (C’est sûr que plus personne ne va vouloir m’inviter !)


Conjugue-moi la mode*

*au temps des blogs mode !

Je copie

Tu copies

Il ou Elle copie

Nous croyons être originales

Vous croyez être originaux

Ils ou Elles sont tous habillés pareil.

Pourtant je suis beaucoup de blogueuses mode, mais bon faut se rendre à l’évidence d’un blog à un autre on retombe sur les mêmes pièces et les mêmes marques.