Faire une valise (la plaie)

quand on n’a pas l’inspiration, c’est juste la prise de tête !

Déjà, il faut rationaliser, on ne peut pas tout prendre au cas où. Ou alors si, mais il faut voyager avec une remorque en plus pour les bagages ! claaaaaaaaaaaaasse !

les questions à se poser :

– La météo

The worst case : le temps mitigé, c’est-à-dire celui où tu vas avoir besoin de la doudoune ET de la robe de plage ou des bottes ET des sandales.

– Les situations à affronter

The worst case : celles nécessitant des habits décontractés et, évidemment, celles nécessitant des habits HABILLES (!) et repassés.

– Quelles chaussures pour quelle tenue ?

The worst case et dans ce cas là il n’y a jamais de « best case » car aucune paire de chaussure ne peut aller avec tout => donc gros gros problème de chaussures à sélectionner !

pfffffffffffff ben j’y vais ! je pars demain et j’ai 3 valises à préparer !

Edit : et bien sûr j’ai oublié les sacs à main – pas du tout le même qu’on utilise pour une sortie kid/sportive (si, si), une soirée chic (bon j’en ai jamais ;-)) et un rdv boulot !

Publicités

2 réflexions sur “Faire une valise (la plaie)

  1. Parfois il faut en plus prévoir les conditions de résidence sur place :
    The worst case : des tarentules, des scorpions sous la paillasse … Mais, il y a dans nos contrées tout un tas d arthropodes locaux qui peuvent s avérer tout aussi gênant pour certaines personnes sensibles : bombe et mini aspi recommandés …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s