Le gang des récureuses de toilettes…

vous en êtes ? vous savez les filles qui partagent les tâches ménagères avec leur moitié à quasi 50/50 en temps mais pas en affinité !!

Début de l’histoire

Un homme qui cuisine, un passionné des fourneaux, un virtuose à la hauteur de Pierre Wynants et Lionel Rigolet : le rêve (au début) ! Je dois dire je craque, j’en parle à mes copines, ma mère, mes soeurs…elles aussi, elles partagent mon crac – ERREUR…grave erreur !

Parce que grande cuisine un soir = cuisine en bazar plus tard !

Et c’est là que le gang des récureuses de toilettes (ou autre) fait son entrée : LA fille qui vient de se régaler, qui vit maintenant avec cet homme et qui après ce dîner délicieux va devoir se taper la remise en état de la cuisine. Eh bien le partage des tâches ménagères 50/50, elle a comme un léger doute :  » ah bon, tu cuisines , je nettoie ??? »  –  » ah OK, j’avais pas forcément compris ça au début, mais bon d’accord, tu t’es donné beaucoup de mal, c’est normal que moi aussi … »

Alors le gang des récureuses de toilettes c’est quoi ?

Ce sont des femmes mariées à ces hommes qui font la cuisine divinement, à qui l’on dit « waouh, super repas mec, t’assures trop, ta femme elle a vraiment de la chance. » .

Alors que c’est qui qui a assuré un max avant, pendant et après le repas en dehors de la scène et à qui l’on ne dit jamais  « waouh, tes toilettes sont super propres, t’assures trop, ton homme il a trop de la chance. »

je sais ça craint du boudin 😉 !

Publicités

Carnage

  Après le visionnage du film Carnage de Roman Polanski, je me suis posée pas mal de questions :

 

– sur les « bons » sentiments

 

– l’idée de vouloir tout discuter toutes les actions, décortiquer tous tenants et les aboutissants dans une situation donnée ,

 

 – l’idée d’arriver avec une image de couple tolérant-bien pensant-ouvert-collectivement concernés et le fait que le vernis se craquèle dès que la discussion passe dans l’intime !

Nous ne sommes pas toujours ce que nous voulons paraître. L’humain (individualiste, protecteur de ses intérêts/sa tribu) reprend souvent (toujours) sa place.

Dans la même veine : Est-ce que l’immense succès du film « Intouchables » fera que le Front National n’atteindra pas 20% des votes au niveau national lors des élections de mai 2012 ? pourquoi ce film a tant de succès ? Nous sentons-nous « meilleurs » après l’avoir vu ? Flatte-t-il notre côté tolérant-bien pensant-ouvert-collectivement concernés ?

Poireautage

Alors hier j’avais rdv avec des copines à 20h00 au resto.

20h00- j’y suis- Sûre de moi je rentre, on a réservé une table pour 7, je m’installe (je ne me mets pas sur un côté mais en plein milieu face à l’entrée) (pas facile de choisir une bonne place pour pas avoir l’air trop nase !)

Le serveur arrive – un martini rouge est commandé !

Je sors mon « Elle », mon téléphone et entre les sms et les articles mode je ne vois pas passer les 20 premières minutes.

Le restaurant est quasi vide, je ne fais pas tâche : chacun attend sa chacune, ses convives…etc…

Le restaurant se remplit il est 20h33 : 33 minutes (une demi heure) d’attente ! le serveur me regarde en coin ! ça se trouve ça va finir comme dans ces séries américaine ou l’héroïne attend les invités….qui ne viennent jamais…et qd enfin la sonnerie retentit, bon ben c’est le traiteur qui avait oublié les desserts ! elle finit seule en larme, désespérée. (En regardant ça moi aussi j’ai les boules.)

Les glaçons du martini sont tous fondus il est 20h48. Le serveur me fait des sourires (gentils) de pitié.

Après moult sms échangés « on est dans les bouchons » « on arrive plus que 500m..en voiture…et ça n’avance pas » « on doit trouver un parking » j’ai pris mon téléphone : « maintenant y en a une qui arrive avant 21h00 sinon je vous le dis tout de go JE ME CASSE. » et je m’imagine partir comme une reine la tête haute les cheveux au vent le sac lancé sur mon épaule en criant « gardez la table, elles arrivent ! » RIDICULE !

En fait elles sont arrivées juste avant 21h00 – j’ai pas eu à faire mon cinéma – je me suis vite désénervée- j’ai passé une bonne soirée ! c’est l’essentiel quoi !